Les business « borderline » tels que la voyance, les paris en ligne et d’autres ont compris, bien avant tout le monde, que les méthodes d’acquisition en ligne peuvent être très rentables. Retour sur des techniques de marketing en ligne efficaces que tout le monde peut utiliser.

 

Dans ma carrière de marketing digital, il m’est arrivé de travailler pour des business « borderline ».

Quelques années en arrière, j’ai été recrutée pour gérer l’acquisition client d’une société d’astrologie en ligne. Petite équipe, boîte « familiale », ambiance jeune, un business presque comme les autres.

Quand je suis arrivée, l’activité était essentiellement concentrée sur la France, avec quelques tests d’acquisition clients en ligne. 2 ans plus tard, j’avais constitué une équipe de 5 personnes, l’activité s’était entendue à toute l’Amérique du Nord, une partie de l’Amérique du Sud, la majeure partie de l’Europe et au Japon. Nous dépensions 900 000 € de budget par mois en acquisition client…

Anatomie d’un business en ligne (très) rentable.

 

Le tunnel de conversion

 

Comment créer une « machine » à faire de l’argent en ligne, c’est bien comme cela que ces entrepreneurs raisonnent. Leur objectif : créer un système qui attire des prospects potentiels et les transforme en client, tout en générant une marge confortable et qui puisse être étendu le plus largement possible.

Le système utilisé dans ce cas précis est un système que nombre de business en ligne borderline ou non, utilisent aujourd’hui.

Il consiste en une « squeeze page » (page web isolée) qui incite des prospects potentiels à laisser leur adresse email pour recevoir une voyance gratuite. Ces prospects sont ensuite relancés automatiquement et selon une séquence précise par email jusqu’à ce qu’un achat soit déclenché.

 

Cette méthode s’appelle également un tunnel de conversion.

Revenons sur les éléments qui font de cette méthode un succès et comment les appliquer à votre propre business.

 

Anatomie d’un business en ligne rentable

 

La liste email

 

Avec l’omniprésence des réseaux sociaux, les entrepreneurs d’aujourd’hui ont tendance à sous-estimer la puissance d’une liste e-mail. Pourtant les chiffres parlent d’eux-mêmes.

  • Sur Facebook et Instagram, seuls 15 à 25% de vos fans en moyenne voient les publications de votre page dans leur fil d’actualité.
  • Sur LinkedIn, c’est à peu près la même chose.
  • Et sur Twitter, bien qu’il n’y ait pas de filtre comme sur les autres réseaux sociaux, la multitude de tweets seule, suffit à vous rendre presque invisible.

 

Une liste email que vous avez patiemment et intelligemment collectée présente 2 avantages principaux.

  • Vous en êtes propriétaire : les emails collectés dans vos listes vous « appartiennent », vous ne dépendez pas d’une société extérieure pour communiquer avec ces personnes (demain, Facebook peut encore modifier son algorithme et seuls 10% de vos fans verront vos publications).
  • Un lien plus personnel : le lien que vous pouvez construire avec vos prospects au travers d’emails est beaucoup plus fort que sur les réseaux sociaux. Même s’ils n’ouvrent pas tous vos emails, ils vous voient dans leur boîte aux lettres et lorsqu’ils ouvrent, ils sont beaucoup plus concentrés que lorsqu’ils aperçoivent votre post en browsant d’un doigt le fil d’actualité sur leur smartphone.

 

Construire une autorité dans son domaine

 

Dans l’exemple ci-dessus, l’ensemble de la conversion repose sur une série d’emails envoyés suite à la voyance gratuite. Ces emails ont un seul objectif : démontrer la valeur, l’autorité, l’expertise de la voyante pour amener le prospect à acheter un produit payant.

Ces emails sont assemblés en séquences qui constituent un fil rouge patiemment élaboré. Le contenu de chacun des ces emails est travaillé pour apporter de la valeur au lecteur et construire cette expertise. Les premiers emails reçus par le prospect ne parlent d’ailleurs jamais d’achat.

Selon le comportement du prospect, ouverture, clic des emails, la séquence est modifiée pour rester la plus personnalisée possible et répondre aux besoins de ce prospect potentiel. Ce n’est qu’après un certain temps qu’un achat est proposé.

 

Avec une liste email, vous pouvez construire une autorité et une crédibilité dans votre domaine tout autant qu’une relation de proximité qui rend la conversion en client beaucoup plus simple.

 

Un site web pas forcément nécessaire

 

Quand on débute, il faut prouver que le modèle économique de son activité fonctionne. A ce stade, un site web est bien souvent une perte de temps, d’énergie et d’argent.

Si vous regardez le cas ci-dessus,  tout ce dont ils ont eu besoin, c’est :

  • une squeeze page : pour collecter les adresses emails des prospects
  • une page de vente : pour vendre les produits payants.

 

Pour tester une idée, quelques pages web suffisent. Si le business fonctionne, il sera toujours temps de créer un vrai site web qui inclura d’ores et déjà tous les feedbacks que vous aurez collectés dans ces premières expériences.

Aujourd’hui encore, lorsque je teste un nouveau produit, une nouvelle formation par exemple, j’utilise ce système. C’est léger, facile à mettre en place et flexible.

Pour réaliser ce type de page simplement, je vous recommande Leadpages, très performant pour un prix accessible.

Alimenter le tunnel de conversion avec un trafic performant

 

Dernière étape de ce système, comment alimenter le tunnel de conversion, comment collecter les adresses emails ?

C’est là que vous allez utiliser toute la puissance des réseaux sociaux.

Si vous avez déjà des comptes bien suivis, vous pouvez régulièrement renvoyer vos fans vers votre squeeze page.

Si vous intervenez régulièrement dans des groupes Facebook ou Linkedin, vous pouvez aussi proposer de renvoyer vers votre squeeze page.

Et même si vous n’avez pas de comptes réseaux sociaux, vous pouvez utiliser les publicités Facebook souvent bon marchés pour générer un trafic intéressant. Google Adwords peut aussi être une option.

 

Dans tous les cas, vous devez tester plusieurs sources de génération de trafic et les optimiser au fur et à mesure pour trouver les sources les plus rentables.

 

Aujourd’hui, avez-vous une liste email et prévoyez-vous de la faire grandir ? Dites-moi tout en commentaire !