Les publicités Facebook sont un excellent media pour promouvoir votre activité. Simple et bon marché, elles sont accessibles à tous.

Et justement, mettre en place une campagne Facebook, c’est tellement simple que beaucoup d’erreurs sont commises.

Entre lancer une publicité et créer une campagne qui donne de vrai résultat, il y a un sacré fossé. Et ce fossé tient à la maîtrise de l’outil.

 

J’accompagne de nombreux clients qui utilisent les publicités Facebook pour développer leur business et voici les 5 erreurs que je rencontre le plus fréquemment en analysant leurs campagnes.

 

  • Passer trop peu de temps sur le choix de l’image
  • Rédiger un texte vite bien fait
  • Sélectionner une audience trop large
  • Laisser les placements en « recommandé »
  • Oublier le retargeting

 

Erreur n° 1 : Passer trop peu de temps sur le choix de l’image

L’image, c’est la priorité n° 1.

Une publicité Facebook se démarque dans le flux d’actualité surtout et avant tout grâce à l’image.

Cette image doit être impactante, différentiante. Il faut qu’elle tranche dans le flux d’actualité.

Vous pouvez choisir :

  • des couleurs flashy
  • une image super minimaliste
  • du noir & blanc
  • un angle de vue spécifique
  • un personnage avec une expression peu ordinaire…

Bref, cette image, il faut la choisir avec soin.

 

ACTION : cherchez dans vos propres images ou dans des images de stock, des images qui sortent de l’ordinaire.

Si vous ne l’avez pas encore, n’hésitez pas à télécharger mon pack de 75 images sélectionnées pour des publicités Facebook efficaces et libres de droit

 

Erreur n° 2 : Rédiger un texte vite bien fait

Vite fait, bien fait, c’est vite dit. Et en général, c’est plutôt mal fait.

Le texte de votre publicité, c’est le 2ème élément le plus important de vos publicités.

Et quand je dis « le texte », je devrai plutôt dire « les textes ». Car vous devez remplir plusieurs zones de textes pour créer une publicité Facebook.

  • Titre ou Headline : Ici, vous n’avez l’espace que pour 7 ou 9 mots, pas plus. Alors soyez vraiment impactant. Vous pouvez profiter de cet espace pour mentionner votre marque et travailler ainsi la notoriété.
  • Texte de la publicité : Soyez lisible et impactant. Utilisez de préférence un texte assez court de 2 ou 3 phrase avec par exemple 3 à 6 bullet points. Utilisez des smileys pour attirer l’attention mais sans en faire trop… Il est aussi possible d’utiliser des textes longs mais dans ce cas, le storytelling du texte doit être extrêmement bien travaillé.
  • Description du lien : Restez court. 1 ou 2 lignes maximum

 

ACTION : Rédige les textes d’une publicité suivant les conseils ci-dessus.
Quelques exemples de publicités intéressantes :

Erreur n° 3 :Sélectionner une audience trop large

Facebook propose de très nombreux critères de ciblage. Alors se limiter au ciblage habituel socio-démographique, c’est vraiment dommage.

Passons-les en revue :

  • le ciblage classique : sexe, âge, localisation. Je ne reviens même pas dessus, c’est la base. Ces 3 critères doivent absolument être utilisés pour toucher une audience vraiment en phase avec votre offre.
  • le ciblage malin : intérêts et comportements. Si vous n’utilisez pas encore ces critères de ciblage, je vous suggère de vous y mettre tout de suite. Il existe 2 fonctions pour fouiller dans cette mine d’or de ciblage qu’offre Facebook, Parcourir et Suggestions. Avec Parcourir, vous naviguer dans les catégories définies par Facebook. Avec Suggestions, vous taper un mot-clé et Facebook vous propose des ciblages connexes. Vous trouverez dans ces critères des perles pour mieux cibler votre audience. Attention toutefois à ne pas choisir des ciblages trop restreints. La taille de votre cible doit être suffisante pour que votre campagne ait un intérêt. A noter aussi que les ciblages par Comportement sont plus fiables que les ciblages par Intérêt. En effet, dans le 1er cas, l’utilisateur a effectué une action permettant de l’inscrire dans ce groupe de comportements (exemple Comportement : possède un iPhone); dans le 2ème cas, l’utilisateur a le plus souvent visité une page qui permet à Facebook de déduire que c’est dans ses Intérêts (exemple Intérêt : Cuisine).
  • le ciblage ultime : les audiences personnalisées. Personnes ayant engagées avec vos publications, personnes inscrites à votre newsletter, personnes ayant visité votre site web… Ces audiences personnalisées vous permettent de cibler des personnes qui ont déjà un lien avec vous ou votre marque. C’est une audience en partie déjà acquise à votre cause et donc logiquement, une audience sur lesquels les résultats sont excellents. Pour une partie de ces audiences, vous devrez mettre en place le pixel Facebook sur les pages de votre site web.

 

ACTION : Dans le gestionnaire de publicité Facebook, créé une campagne test et fouille dans les ciblages par Intérêts et Comportements pour trouver des cibles intéressantes pour de futures campagnes. Sauvegarde-les. Ensuite depuis le menu, sélectionne Audience et regarde comment mettre en place des audiences personnalisées pour tes futures campagnes.

 

Erreur n° 4 : Laisser les placements en « recommandé »

Un placement publicitaire correspond à la localisation exacte où ta publicité va être diffusée. Sur Facebook, cela correspond majoritairement au Flux d’actualité ou à la Colonne de droite.

Lorsque tu créés une nouvelle campagne Facebook, la case « Placements automatiques (Recommandé) » est coché par défaut.

Or cette case induit que tes publicités ne vont pas simplement être diffusées sur Facebook mais aussi sur :

  • Instagram
  • Audience Network : réseau de sites web partenaires de Facebook
  • Messenger

Or tous ces placements n’ont pas la même valeur ni la même efficacité.

  • A la date de cet article, les placements Instagram fonctionnent bien en notoriété mais sont peu efficaces en terme de conversions.
  • Les placements Audience Network sont très peu chers mais sont très peu efficaces.
  • Les placements Messenger fonctionnent bien en retargeting mais sont encore assez mal perçus en campagne sur des prospects froids.

Dans tous les cas, vous devez choisir manuellement vos placements pour définir où vous souhaitez que vos publicités soient diffusées.

 

ACTION : Dans le gestionnaire de publicité, au niveau de l’ensemble de publicités, cochez la case « Modifier les placements » et étudiez vos options pour votre future campagne.

 

Erreur n° 5 : Oublier le retargeting

Sur Facebook comme dans la vie, vous ne pouvez pas imaginer séduire un client dès la 1ère interaction. « Bonjour, Vous voulez acheter mes produits ? ». Ca ne marche pas dans la vie et il n’y a pas de raison que ça marche sur Facebook.

On dit en marketing digital qu’il faut 3 à 7 interactions pour convaincre un utilisateur de devenir acheteur. Il doit vous voir plusieurs fois, comprendre votre offre, être convaincu de votre expertise et de votre crédibilité avant d’acheter. Et tout ça, vous ne pouvez pas le faire en 1 seule et unique publicité.

C’est pour cela que vous devez utiliser le retargeting.

Le retargeting fonctionne grâce au pixel Facebook évoqué plus haut pour les audiences. Il permet de « capturer » les utilisateurs visitant les pages de votre site web et de les sauvegarder dans une Audience Personnalisée.

Ainsi créée, vous pouvez utiliser cette audience pour créer de nouvelles campagnes qui vont avoir pour objectif, non plus de vous faire connaître, mais de construire votre crédibilité pour convaincre votre prospect de passer à l’achat.

Le retargeting est une composante essentielle du marketing digital et permet de démultiplier les résultats des campagnes publicitaires Facebook.

ACTION : installer le pixel Facebook et créer des audiences personnalisées pour une future campagne de retargeting.

 

Vous avez déjà lancé plusieurs campagnes Facebook et vous voulez passer à la vitesse supérieure ? Vraiment démultiplier vos résultats ? Je vous montre comment mettre en place une stratégie publicitaire qui va multiplier par 4 vos investissements.